Diégèse samedi 17 avril 2021



ce travail est commencé depuis 7778 jours (2 x 3889 jours)
et son auteur est en vie depuis 22231 jours (11 x 43 x 47 jours)
2021

ce qui représente 34,9872% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


lundi 10 février 1997
13399 jours de vie (13399 est un nombre premier)


Il y a 8832 jours (27 x 3 x 23 jours)




Ce sont les hasards du calendrier, affirment les journalistes et ce sont donc les hasards du calendrier qui font que ce journal télévisé du 10 février 1997 accueille Monsieur Éric Raoult, alors ministre délégué à la Ville et à l'Intégration du gouvernement d'Alain Juppé, alors que Monsieur Raoult est mort hier le 16 avril 2021 à l'hôpital de Saint-Denis. Mais, ce qui lui vaut une invitation au JT de la chaîne publique, c'est l'élection des Mégret à Vitrolles dans les Bouches-du-Rhône. Même après 8832 jours, soit plus de 24 ans, les images du couple Mégret célébrant leur victoire aux élections municipales sont terrifiantes et attristantes. Mais, et Arlette Chabot (3'04") le dit à demi-mot, c'est d'abord la corruption qui est sanctionnée. Le maire socialiste de Vitrolles depuis 1983, M. Anglade, sera condamné en 1999 pour corruption passive. Il ne pouvait feindre d'ignorer la loi : M. Anglade est avocat au Barreau de Marseille. Quant au responsable socialiste qui, selon Madame Chabot, a dit « le Front national apporte de mauvaises réponses à de vraies questions », il s'agit de Laurent Fabius et ce, dès 1985, soit 12 ans auparavant. Or, peut-être en fait qu'il n'y a pas que les réponses qui sont mauvaises, il y a peut-être aussi les questions. Lançons cela comme une méditation, car son explication demanderait trop de temps et trop de place.
Puis, c'est un mini débat entre le ministre Raoult et François Hollande, alors porte-parole du Parti socialiste (7'28").
Première prise de parole : Hollande, qui a du mal à se lancer et tente une échappée vers les législatives dont on pense encore qu'elles auront lieu en 1998.
Puis, c'est Éric Raoult, que Chirac aurait bien vu comme son Bernard Tapie à lui, pour sa liberté de ton et d'action. Lors des émeutes de 2005, il sera le premier maire de banlieue à instaurer un couvre-feu. Alors, Raoult, tape. La phrase est à l'évidence préparée : « Quand la droite est là, on bat le Front national et quand le PS est là, il se fait battre. » Pas mal. Mais, le problème de Raoult, c'est la fanfaronnade et cela va le conduire à faire une erreur : proposer à François Hollande, élu de Tulle en Corrèze, de l'accompagner dans les HLM de sa ville. Il ajoute : « Porter la parole, c'est bien. Porter l'espoir c'est beaucoup mieux. » Ce qu'il ne sait pas, c'est que François Hollande n'est jamais aussi bon que lorsqu'il est piqué au vif. Il se lance dans une tirade assez bien construite, qui se termine par : « les polémiques de M. Raoult qui n'intéressent que lui-même. » Raoult aurait bien répondu, mais il n'a plus le temps. Sourire crispé à droite, sourire un peu satisfait à gauche. le débat politicien et politique est cruel.
Puis on va à Matignon. Scènes tout aussi cruelles que ce sommet pour les jeunes où ils ne sont pas invités à déjeuner. Qu'il y ait eu un déjeuner préparatoire... Soit. Qu'on y ait laissé entrer les caméras de la télévision est une faute de goût qui est une erreur de communication politique.
Le Président de l'UNEF-ID, c'est Pouria Amirshahi (12'40"). L'homme est habile. Il tentera plus tard de sauver la MNEF, puis, comme ses aînés, deviendra député socialiste, la présidence de l'UNEF étant traditionnellement la première marche d'une investiture.
On passe vite sur l'enquête du jour, qui vise à montrer, à raison d'ailleurs, qu'à l'époque, l'Université était en retard sur les stages en entreprise (15'13"), contrairement aux grandes écoles. Est-ce que le jeune Tanguy (16') est devenu leader et Arnaud (16'20"), instituteur ? On ne le saura pas puisqu'ils n'ont pas encore de nom de famille, pas plus que Renaud ou Élodie. Trois étudiants pour une étudiante, tout cela n'est pas vraiment paritaire... On retiendra cependant que le futur cadre a un stage de cadre et que le futur instituteur fait un stage dans un restaurant fast-food. Tout est bien dans le meilleur des mondes.
19'06" : les transports en commun « en province » sont en grève. Méchant lapsus du représentant de l'intersyndicale des traminots de Toulouse qui réclame « cinq jours de repos... » avant évidemment de se reprendre. Facile de se moquer !
En tout cas, il y en a un qui s'amuse, c'est Bruno Masure (20'42"). d'« Arroseurs arrosés » qualifie-t-il les routiers français immobilisés par leurs collègues espagnols en grève. Et pourtant, ce n'est pas drôle...
Accident en Italie, qui connaît aussi des grèves, puis ce sera l'Irlande sur les traces de l'assassin de Sophie Toscan du Plantier. 24 ans plus tard, l'affaire n'est toujours pas claire.
Après tout ça, le monde va mal, que ce soit en Algérie, en Albanie, au Pérou et au Zaïre où l'armée régulière est instruite par des mercenaires. L'ETA commet des attentats au Pays basque. On approche de la fin du journal : 27'09", les jeunes fument de plus en plus. Faut-il alors des publicités encore plus choquantes, à l'instar de celles diffusées en Grande Bretagne ? Pendant ce temps-là, dans le Var, le médecin-chef vaccine une trentaine d'appelés avec une seule seringue (30'13"). On a bien fait de supprimer le service militaire. Accompagnement psychologique proposé par l'officier (31'14") ? Les empêcher de penser et sans doute faire des abdos...
Cinéma avec Woody Allen, Victoires de la musique avec Pascal Obispo (34,23"), nommé quatre fois mais qui n'aura aucun prix.
Au dodo.


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020