Diégèse vendredi 9 juillet 2021



ce travail est commencé depuis 7861 jours (7 x 1123 jours)
et son auteur est en vie depuis 22314 jours (2 x 3 x 3719 jours)
2021

ce qui représente 35,2290% de la vie de l'auteur
mille cent vingt-trois semaines d'écriture

hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


jeudi 15 décembre 1994
12611 jours de vie (12611 est un nombre premier)


Il y a 9703 jours (31 x 313 jours)



En ce 15 décembre 1994, Isabelle Adjani, l'air boudeur, est sur le plateau avec « la principale collaboratrice » de Bernard Tapie, Noëlle Bellone. Comme la seconde est moins célèbre que la première, on mentionnera qu'elle travaille pour lui depuis 1984. Femme de réseaux, elle ne sera pas engloutie par les affaires de M. Tapie, ni en cette fin de siècle, ni le suivant. Elle lui est d'ailleurs demeurée fidèle tout en continuant sa carrière dans la finance.
Mais, l'angle éditorial du journal, ce sont les accidents de voiture dans la Somme, sur l'autoroute entre Lille et Paris. On nous montre les carcasses des véhicules, une personne sur un brancard... Rien que de très ordinaire. On passe ensuite à la condamnation à de la prison ferme d'un patron d'une entreprise de transport routier qui imposait des rythmes de travail abusifs à ses chauffeurs.
On passe ensuite à Bernard Tapie, mais, comme il ne s'est rien passé ce jour-là concernant l'homme d'affaire, la télévision se moque de la télévision, qui a mobilisé comme d'autres une équipe qui a planqué toute la journée devant son domicile. On y voit Jean-François Hory, du Parti radical, éphémère candidat à l'élection présidentielle, qui, du coup, parle comme son mentor. On interroge Noëlle Bellone, qui rappelle le bilan d'action sociale de Tapie. C'est en fait ce dont il est le plus fier et 25 ans plus tard, c'est encore ce bilan dont il se prévaudra sur les plateaux de télévision. En attendant, on égrène les déficits abyssaux dont fait mention le jugement du tribunal de Commerce de Paris.
On ne peut qu'être étonné du temps consacré à cette affaire et du temps donné à Madame Bellone qui, à l'évidence, n'a rien à dire ou ne peut rien dire. Entre sa première intervention et la seconde (14'), elle a pu remettre son collier de perle sous son foulard. Il était bizarrement placé lors de la première prise (7'). En tout cas, il en est qui se réjouissent à Marseille et, parmi eux, Jean-Claude Gaudin (16'47"). Il a bien raison. Il sera élu maire de Marseille et le restera 25 ans.
18'16" : Tchétchénie. Ce n'est que le début. Il fait froid. Dominique Derda a une bien jolie toque (20'40") qui repose des images de paysannes et de paysans en plein désarroi.
21' : situation des enfants orphelins au Rwanda. Que peut-on montrer de plus terrible que des enfants qui pleurent ?
Puis, c'est un bien curieux reportage qui montre une dame qui a transformé sa maison en... maison de retraite pour des personnes âgées dont on dit qu'elles souhaitaient vivre « en famille ». On ne peut s'empêcher de considérer que la table du repas du soir ressemble plus à une maison de retraite qu'à une table familiale (23'15").
25'25" : la réapparition des tramways dans les villes. Si Rouen et Strasbourg sont pionnières, elle ne le resteront pas longtemps, rejointes par de très nombreuses villes. Mais, à Rouen, c'est un métrobus et Laurent Fabius nous en explique les avantages (26'08").
Noël, c'est dans dix jours : un petit tour dans les magasins (27'48"). Puis, train du Père Noël dans le Tennessee avant de rejoindre l'Élysée pour assister à la remise de la Légion d'honneur à Sylvie Guillem par François Mitterrand (31'16). Le compagnon de la danseuse étoile est le photographe Gilles Tapie, qui n'a pas de lien de parenté revendiqué avec Bernard.
C'est la fin de ce journal avec Isabelle Adjani (31'), très en beauté, pour le lancement aux États-Unis du film de Patrice Chéreau « La Reine Margot ». Extrait : elle est dans les bras de Vincent Pérez, qui, lui aussi, est très en beauté (32'30"). La musique est de Goran Bregović, un musicien serbe né à Sarajevo. En regardant Isabelle Adjani, on comprend soudain que le grand malheur d'Arielle Dombasle aura sans doute été de ne pas avoir été Isabelle Adjani. Le présentateur est sous le charme. Il en bafouille. Elle rit. On a oublié la faillite personnelle des époux Tapie.


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020