Diégèse lundi 12 juillet 2021



ce travail est commencé depuis 7864 jours (23 x 983 jours)
et son auteur est en vie depuis 22317 jours (3 x 43 x 173 jours)
2021

ce qui représente 35,2377% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


jeudi 17 novembre 1994
12583 jours de vie (12583 est un nombre premier)


Il y a 9734 jours (2 x 31 x 157 jours)



Jacques Médecin rentre en France. C'est le début de ce journal du 17 novembre 1994. Pour les plus jeunes, il s'agit d'un ancien maire de Nice corrompu mais que les Niçois aiment bien. Enfin, les Niçois de droite. On ne gardera de ce reportage que l'image terrible du CRS qui bouscule une hôtesse de l'air apeurée (2'36"). On pourra aussi citer le reportage chez une famille niçoise. On aime les caricatures à la télévision française (5'24"). On aime aussi les cabotins et Jacques Médecin en est un de la première espèce. Il ne sera pas le seul de ce journal. La séquence de photographies organisée face à la mer suffirait à s'en convaincre (6'47"). Mais, ce n'est pas à cause de l'afflux des personnalités politiques en prison, en cette fin 1994, que l'administration pénitentiaire est en grève (8'32"). Ça barde à Belfort chez GEC-Alsthom et comme la ville-département n'est pas bien grande, c'est toute la ville qui s'embrase. Et puis, à Paris (10'42"), ce sont les employées et employés des grands magasins qui sont dans la rue. Après quelques petites nouvelles moins mauvaises, voire bonnes, on passe au projet, auquel le gouvernement renoncera, d'instituer un délit pour les très grands excès de vitesse. Il ne manquerait plus qu'une hausse du gasoil pour inventer avant l'heure les « gilets jaunes ».
Les « années SIDA » ne sont pas encore terminées, la trithérapie n'étant pas encore mise au point et diffusée. On accompagne donc, plus ou moins bien, les malades vers la mort. C'est en 1994 qu'est organisé le premier SIDACTION. Le ruban rouge, lui, date de 1991. On va à Gardanne (14'02") visiter « La Maison », lieu de soins qui a bénéficié de l'argent de la manifestation. Agrandie en 2003, ce sera l'un des principaux centres de soins palliatifs des Bouches-du-Rhône.
François Mitterrand, visiblement fatigué, s'adresse aux maires de France et se fait applaudir sur « il n'y a pas à s'excuser d'être un élu ». Même fatigué, il n'a rien perdu de son acuité ni de son art de la rhétorique. Au parti socialiste, Henri Emmanuelli dirige (17'31"). Trop à gauche, il cèdera la place à Lionel Jospin en 1995, mais, au congrès de Liévin, le 20 novembre, trois jours après ce journal, il sera réélu avec plus de 92% des voix. C'est qu'il est soutenu par François Mitterrand et qu'après sa mort, il en ira autrement. (19'59").
On ira ensuite au Parlement britannique qui reçoit le leader irlandais indépendantiste Gerry Adams que d'autres considèrent comme un terroriste et de là, en Palestine, qui enrôle dans ses services de police des hommes considérés par Israël comme des terroristes. Ce rapprochement éditorial de deux situations qui sont bien différentes n'est pas de nature à faire progresser le compréhension des téléspectatrices et téléspectateurs.
En Bosnie, on ne sait même plus qui est terroriste. En Algérie (24'02"), on sait à peu près... Et encore. On retrouve le réalisateur mythique du film Omar Gatlato en 1976, Merzak Allouache. On vérifie qu'il n'a pas été tué depuis. Puis, on rencontre une romancière, réalisatrice, magnifique, qui se nomme Hafsa Zinaï Koudil, qui sera obligée de fuir l'Algérie sous la menace et qui bénéficiera, même en France, d'une protection rapprochée. Honneur à ces deux-là et à toutes celles et ceux qui, anonymes ou non, ont lutté pour la liberté des Algériennes et des Algériens et luttent encore.
Mais, on s'achemine vers la fin de ce journal (26'32"). Voile avec la Route du rhum. Guy Delage veut traverser l'Atlantique à la nage. Il réussira en 55 jours (28'39").
Cinéma avec le premier long métrage de Darnell Martin. Elle continue à faire des films et même des séries pour Netflix.
Avant d'aller se coucher : le vin nouveau. Touraine primeur. Un cabotin cabote sur la Loire (33'50"). Qu'on ne s'y trompe pas, il s'agit de montrer la France provinciale comme étant tout à la fois « bien de chez nous » et exotique. Quant au Beaujolais nouveau, il est surtout l'occasion de prendre des mesures de police, même à Paris, qui a ses traditions provinciales, c'est à dire folkloriques. On finit sur de l'anecdote ajoutée à l'anecdote, sur une blagounette autour de « voir double » dans un restaurant où toutes les serveuses et tous les serveurs sont jumelles et jumeaux. On passe.
Météo. Au dodo !


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020