Diégèse jeudi 24 juin 2021



ce travail est commencé depuis 7846 jours (2 x 3923 jours)
et son auteur est en vie depuis 22299 jours (3 x 7433 jours)
2021

ce qui représente 35,1854% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mercredi 26 avril 1995
12743 jours de vie (12743 est un nombre premier)


Il y a 9556 jours (22 x 2389 jours)




En ce 26 avril 1995, 3 jours après le premier tour de l'élection présidentielle, on commence par le Rwanda. Le jeune médecin qui coordonne l'action de Médecins du monde est Olivier Braunsteffer, et non, comme le prétend le cartel Braun-Stetter. Il est aujourd'hui directeur de la fondation Ensemble. L'horreur rwandaise est absolue.
La campagne électorale passe après, ce qui est digne (3'53"). Édouard Balladur, fatigué part pour Chamonix (4'37"). Qui va à la montagne ne crée pas de parti. Ce n'est pas un adage, mais la réalité. La droite chiraquienne, gaulliste, c'est à dire monarchiste, et la droite balladurienne, bonapartiste, seront dès lors obligées de cohabiter, la seconde ne parvenant seulement au pouvoir qu'en 2007 sous les traits de Nicolas Sarkozy, puis, revenant en 2017, sous une autre forme encore après un épisode de combisme hollandais.
La droite se réunit. Touchante tablée d'hommes en costume-cravate (5'21"). Sous couvert de traiter la réconciliation entre les troupes chiraquiennes et les balladuriennes, on offre un spot publicitaire au candidat Chirac du deuxième tour en interrogeant surtout des jeunes (hommes principalement). D'ailleurs, à 8'21", on laisse complaisamment caviarder l'image télévisée d'une Véronique Saint-Olive verte par des placards qui soutiennent que les étudiants (sont) avec Chirac. On supposera que le Conseil supérieur de l'audiovisuel dort.
Puis, 9'15", on passe à la gauche avec Lionel Jospin, attaquant, bilan contre bilan. Ce que l'on remarque dans ce traitement audiovisuel d'entre les deux tours, c'est que Chirac ne parle pas. On aurait pu l'entendre à Rennes, plutôt que la journaliste accréditée débitant une analyse déjà oubliée. Non. Ce qui importe, c'est de présenter Chirac comme déjà Président quand Jospin ne sera que challenger. Le coup sera rejoué en 2002 et sera gagnant encore. De la même façon, il est important de faire douter l'opinion de la présence de Jacques Delors en cas de victoire de la gauche (11'13"). En effet, à cette période, et quel que soit son adversaire, Jacques Delors est crédité de plus de 60% d'intention de vote s'il avait été au second tour, ce qui eût supposé qu'il fût au premier.
Puis, ce sera Robert Hue. Il affirme qu'il n'y aura pas d'accord politique avec le Parti socialiste. Il y en aura un en 1997. Pour l'heure, il s'agit de tout faire pour perdre. On appelle à voter contre Chirac, mais pas pour Jospin. 25 ans plus tard, ce qui constituait le socle socio-économique du Parti communiste vote majoritairement pour l'extrême droite. 16'04" : Robert Hue affirme que le Parti communiste a changé. Pas tant que ça apparemment. On remarquera que Robert Hue répète en boucle les mêmes arguments. On aura compris qu'il n'est pas propriétaire de ses voix. D'ailleurs, il finira par les perdre.
20'26" : le Front national à Nogent-sur-Oise en Picardie. On nous annonce un raz de marée lepeniste... qui n'aura jamais lieu. Au premier tour des élections régionales de 202, le score du Rassemblement national ne dépasse pas 20% dans cette commune et il ne sera pas différent des résultats nationaux, ni en 2002, ni en 2007, ni en 2012.
Puis, on ira à Lyon, où Michel Noir est inéligible. Tiens ! Voilà Gérard Colomb (23'30"). Il est inaudible avec ses mauvais jeux de mots. Il devra attendre 2001 pour être élu maire de Lyon.
Puis, on va à Marseille (24'06"). On le sait : à la fin, c'est Gaudin qui gagne. Michel Pezet affirme que la gauche peut gagner si elle incarne un projet nouveau. Il aura raison... en 2020, soit 25 ans plus tard. Quant à la permanence des personnes : Renaud Muselier est tête de liste contre le Rassemblement national, dimanche prochain, pour le second tour des élections régionales.
Que conclure de cet entre-deux-tours de la présidentielle de 1995  ? Tous les ingrédients qui vont permettre à l'extrême droite de prospérer pendant 25 ans sont déjà là. Il suffira de continuer à touiller la même mauvaise cuisine politique.
26'42", c'est le neuvième anniversaire en Ukraine de la catastrophe de Tchernobyl. Les enfants blonds jouent avec des compteurs Geiger. Mais, ils font de superbes dessins (27'39").
C'est aussi le premier procès pour crime de guerre depuis la seconde guerre mondiale. Les juges internationaux ont été inattentifs. Il y en a eu bien d'autres avant celui-ci, qui n'ont pas été jugés... ne serait-ce qu'en Algérie (29'16"). Quant à ses chefs, il connaîtront le même sort que ce violeur, tueur et tortionnaire de la pire espèce.
En Casamance, on cherche des Français disparus. On ne les retrouvera malheureusement pas. Ils auraient été tués (32'05").
On passe au sport (33'37"). On approche de la fin. Printemps de Bourges... avec Ben Harper. Il est très beau et il chante bien.
Annonce des programmes avec un petit tour par l'enfance violentée...
Météo. Au dodo !


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020