Diégèse mardi 4 mai 2021



ce travail est commencé depuis 7795 jours (5 x 1559 jours)
et son auteur est en vie depuis 22248 jours (23 x 33 x 103 jours)
2021

ce qui représente 35,0369% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte
demain

Table des correspondance de dates


mercredi 14 août 1996
13219 jours de vie (13219 est un nombre premier)


Il y a 9029 jours (9029 est un nombre premier)




C'est le cœur de l'été, la veille d'un long weekend de l'Assomption. Heureusement qu'en ce 14 août 1996, des malfrats réveillent l'actualité en dérobant des devises espagnoles sur l'aéroport de Perpignan. C'est le Préfet Bonnet (4'26"), que l'on connaît pour le succès de ses opérations en Corse, qui est alors Préfet des Pyrénées Orientales. Il fera au cours de l'enquête une déclaration malheureuse à la presse qui compliquera la dite enquête. Est-ce pour cela qu'il a été ensuite nommé en Corse ? Si des suspects ont bien été identifiés et arrêtés en 2010 grâce aux progrès des analyses ADN, personne n'a jamais été condamné, nous apprend le journal Le Parisien en juillet 2017.
Du coup, on rappelle d'autres casses spectaculaires (5'15") : Bastia en 1992  ;  vol Bastia-Paris en 1992 (rocambolesque) ; Londres Heathrow en 1984 (plus agressif) ; Pau en 1995.
Les éleveurs sont en conflit avec les équarrisseurs à cause de la maladie de la vache folle (6'58"). On montre abondance de cadavres d'animaux abattus. On avait compris. On aurait pu s'en passer. Mais, on le verra, l'heure est à l'ostension de cadavres. Pourtant, l'affaire est réglée, annonce le Président du syndicat des équarrisseurs. Mais, c'est l'interminable feuilleton de cette épizootie terrible, avant de passer aux choses sérieuses : les péripéties d'un camping évacué pour risque d'inondation à Thônes en Haute-Savoie (8'33"). Comme ce n'est pas Bruno Masure qui présente le JT ce soir-là, on échappe en tout cas à un jeu de mots que l'on fera donc à sa place : cette année là, le tourisme à Thônes, vous l'avez compris, est atone. Bon. Mais, il y a aussi le camping qui s'appelle « le Lachat ». Vous l'avez compris aussi : les touristes atones à Thônes lâchent le Lachat.
Quelques jours plus tôt, c'était la fête de la mer sur l'île d'Oléron et des touristes embarqués sur un chalutier ont fait naufrage. Comme on suppose alors qu'on a regardé le JT du dimanche précédent, on ne rappelle pas la catastrophe. Feuilleton dramatique de l'été 1996. Toutes les mesures ont été prises et les touristes peuvent continuer à aller voir Fort Boyard, qu'ils ont vu à la télé (10'39").
Mais, en cette veille de long weekend, si l'on avait échappé aux jeux de mots, on n'échappera pas aux considérations sur la sécurité routière (12'40"). Le nombre de morts sur la route a baissé. On s'en réjouit, même s'ils sont encore plus de 8000. Ils seront moins de 3500 en 2018 et c'est encore beaucoup trop. D'ailleurs, l'adjudant Minoche n'est pas très optimiste (14'08"). Mais au moins, ce n'est pas comme à Nantes (15'23") où les policiers municipaux font pleuvoir de fausses contraventions... Puis, ce sera le pont de l'Assomption et du service minimum (17'). Les uns se réjouiront que tout ne soit pas fermé quand d'autres se plaindront que tout fout le camp.
Et, comme on risque de s'endormir, on diffuse les images d'un manifestant grec chypriote tué par l'armée turque (19'08"). De Chypre, on va en Tchétchénie (20'26"). On regrette vraiment les campings évacués. Puis, ce sont les États-Unis (20'48"), et San Diego exactement, où l'on nous montre les mesures de sécurité draconiennes autour de la Convention républicaine. C'est sans intérêt, mais l'attentat d'Atlanta est encore très récent : moins d'un mois (27 juillet 1996). Alors, on rentabilise les équipes qui sont allées sur place, jusques et y compris pour l'investiture de Bob Dole, qu'on avait complètement oublié.
Retour en France (23') où on hospitalise de force les grévistes de la faim sans papiers de l'église Saint-Bernard à Paris. Autre triste feuilleton de cet été 1996.
Après de petits attentats, on rejoint notre spationaute préférée Claudie Deshays qui deviendra Haigneré. On apprend qu'en 1993 elle a été désignée comme doublure de son futur mari (26'44"). On ne se lasse pas de sa beauté.
Que penser ensuite du journaliste qui ironise sur les malfaçons de l'Opéra Bastille ? Que pour ironiser, cela n'en est pas moins sérieux (27'36").
Enfin, l'Himalaya avec Jean-Christophe Lafaille. Il disparaîtra en 2006 sur les pentes du Makalu au Népal.
Retour en France pour manger des cèpes du Périgord (31'25") puis on va à Jarnac où les touristes se pressent sur la tombe de François Mitterrand (32'39), puis les vaches landaises... On reste à l'ouest aujourd'hui. Un écarteur nous apprend enfin que les vaches d'aujourd'hui sont plus vicieuses... Mais au moins, dans les Landes, on ne les met pas à mort.
Bon, c'est fini pour ce soir. Dans quelques instants la météo.


Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam


2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010









2020