Diégèse
Calendrier de vie de l'auteur en spirale d'Ulam
mardi 8 février 2022
2022
ce travail est commencé depuis 8075 jours (52 x 17 x 19 jours)
et son auteur est en vie depuis 22528 jours (211 x 11 jours)

ce qui représente 35,8443% de la vie de l'auteur


hier

L'atelier du texte demain
table des correspondances

dans 343 jours (73 jours), soit 49 semaines, ce sera le mardi 17 janvier 2023
et l'auteur sera peut-être en vie depuis 22871 jours (nombre premier)




J'écris du train qui me conduit à Paris. J'ai dû prendre le premier train du matin pour arriver à l'heure au Ministère. Quand j'ai regardé les panneaux lumineux qui indiquent l'heure de départ et d'arrivée des trains, je me suis arrêté sur le pouvoir évocateur des noms de villes où l'on ne va jamais, celui d'un ailleurs possible.  À chaque fois que j'y vais,  j'ai l'impression d'un monde englouti pour l'éternité, un peu comme dans un magasin de souvenirs ne vendrait pas de souvenirs. J'y croise parfois telle ou tel ancien collègue qui me gratifie d'un signe sympathique. Je me souviens rarement de son nom. Ce sont des gens d'un autre temps. Parfois, je m'éclipse subrepticement au tournant d'un couloir pour éviter de devoir saluer ces fantômes et dans les réunions, je reste près de la porte pour pouvoir partir plus vite sans devoir répondre à des questions chaque fois identiques avec le sentiment qu'il faut se défendre.


Le paysage défile dans la nuit. Hors du rayon de la lune décroissante, c'est le noir complet. Peu après le départ du train, j'ai aperçu la mer. Je ne me souviens pas de la dernière fois où j'ai regardé la mer, en vacances, en touriste. Dans mes écouteurs, Fairouz chante et le paysage change, me ramène vers les collines syriennes. Je ferme les yeux et je vois un paysage doux, arrangé, qui donne l'idée belle d'une nature disposée autour de soi comme une œuvre. Ce paysage serait le possible du souvenir. J'ai arrêté depuis longtemps de tenter de me souvenir de la Syrie, de rechercher des souvenirs qui ne revenaient jamais, qui ne reviendraient jamais. Je veux parler du souvenir de la beauté. Je n'ai même aucune certitude que tout cela ait jamais existé vraiment. C'est perdu complètement, pour l'éternité.

J'imagine déjà rue de Rivoli la couleur crue des enseignes qui aguichent pour les soldes. Plus personne n'a de corps autour de moi.





8 février






2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010






2021 2020
17 janvier




2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000